L’érythrocouperose est une rougeur diffuse de la surface de la peau du visage plus ou moins associée à des dilatations capillaires plus marquées au niveau du nez et des pommettes. On retrouve également certaines érythro-couperoses au niveau du décolleté. La prise en charge dermatologique doit être globale associant parfois en dehors des techniques proposées un traitement médicamenteux.
 

Lasers vasculaires

La cible des lasers vasculaires est l'hémoglobine contenue dans les vaisseaux sanguins et son échauffement va provoquer l'altération de leurs parois et leur destruction.
 
Le choix entre les lasers disponibles (Nd Yag ou KTP) sera fait après examen par Dr Ben Romdhane selon le type de rougeur et l’état de la peau.
 
Le nombre de séances proposés est variable en fonction de la surface à traiter et de la gravité de la couperose  (1 à 3 séances espacées de 1 à 2 mois, puis si nécessaire entretien/ 2 ou 3 ans).
 

LED

Il s’agit d’une lumière « froide » comparée à l’émission de chaleur émise par les lasers. Les LED émettent dans les couleurs de l’arc en ciel (rouge, jaune, bleu, vert, violet). Les couleurs les plus utilisées dans la cicatrisation et l’effet antiâge sont le rouge et le jaune. Le bleu est plus utilisé contre l’acné et plusieurs dermatoses.
 
Ces lumières (diodes électroluminescentes) calment l’inflammation, stimulent l’immunité, améliorent la cicatrisation (traitement des cicatrices), réduisent les vergetures, stimulent les fibroblastes dans la fabrication du collagène (photoréjuvénation), densifient et stimulent la pousse des cheveux.
 
 
De même, les LED peuvent réduire les risques de rebond pigmentaire et les taches brunes après un processus inflammatoire. Les LEDs donnent d’excellents résultats en étant utilisées seules ou plus souvent en synergie avec un traitement complémentaire.
 
La photo modulation par LED constitue dans le traitement de l’érythro-couperose le complément idéal du laser par son action anti inflammatoire.