Lasers épilatoires : NdYAG ou Alexandrite

L'épilation par laser, utilisée depuis les années 1990, a maintenant fait ses preuves. Efficace, elle améliore toujours le confort de vie des patients. Qu'ils soient gênés quotidiennement par une pilosité "indésirable" ou souffrant de réelles pathologies telles que l'hypertrichose ou l'hirsutisme (poils dans des zones de pilosité masculine chez la femme) ou les folliculites liées à l'incarnation des poils (poils "sous peau" et inflammation).
 
En fonction du type de peau et de la couleur des poils on choisira l'un ou l'autre des appareils.
 
 
 
La zone à traiter doit être propre, sans crème, déodorant ni produit anti-solaire bien sûr et préalablement rasée ( une semaine avant la séance). La sensation ressentie est une douleur brève mais relativement forte, souvent comparée à un coup d'élastique et l'application de crème anesthésiante (Prilia à 1h30 avant sous occlusion) peut être nécessaire. L'effet recherché par le médecin est une atteinte des poils qui frisent et coagulent avec formation de petites zones d'œdème péripilaire. La rougeur et le gonflement obtenus et qui sont des témoins de l'efficacité du traitement disparaissent en quelques heures. Rarement on peut observer des croûtelles ou des cloques qui se résorbent rapidement avec un traitement adapté (crème cicatrisante).
 
Le nombre de séances proposé est variable en fonction de la localisation, du type de poils et de la peau (en général 5 à 7 séances complètes puis si nécessaire : retouche à moindre coût).